Escapade en Espagne : Les paradors d’Andalousie

29/01/2020 - Culture & Tradition,
Parador en Andalousie Espagne

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les magnifiques paysages d’Espagne ? Et qui n’a jamais rêvé de passer la nuit dans ses fameux « paradores » ? Pour la majorité des touristes, ces établissements hôteliers d’un genre particulier forment à eux seuls un patrimoine culturel inestimable à découvrir. Zoom sur les paradors espagnols et ceux d’Andalousie.

Qu’est-ce qu’un parador ?

« Parador » est un mot en vieil espagnol qui indique un hôtel destiné à accueillir des voyageurs respectables. Il est utilisé dès 1928 afin de promouvoir le secteur touristique en Espagne. Dans la langue originale, on parle de « Paradores de Turismo de España ».

C’est sous le règne du roi Alphonse XIII que cette catégorie d’hôtel est née. En effet, dès 1910, il a chargé le marquis de la Vela Inclan à mettre sur pied un réseau hôtelier de qualité. L’objectif était de pouvoir offrir un toit luxueux aux voyageurs tout en mettant l’accent sur le patrimoine du pays.

Parador ribeira sacra

En 1926, le marquis travaille sur la construction d’un établissement sis à la Sierra de Gredos. Ce dernier devint le tout premier parador d’Espagne et fut inauguré en 1928. Après son ouverture officielle, le pays instaure le « Comité Paradores et auberges du Royaume ».

Un franc succès pour ces hôtels de luxe

Dès son ouverture, le parador de la Sierra de Gredos connaît un franc succès. Et quand l’exposition ibéro-américaine fut planifiée en Espagne, la couronne décide de construire d’autres hôtels.

De cette impulsion sont nés :

  • le parador d’Oropesa en 1930 ;
  • le parador d’Ubeda en 1930 ;
  • le parador de Ciudad Rodrigo en 1931 ;
  • le parador de Merida en 1933.

Parador Oropesa Andalousie

Maintenant que le concept des paradores était bien assis, d’autres ont continué à voir le jour. Ainsi, dans les années 60, on passe de 40 paradores à 83. Les circuits en Andalousie permettent de découvrir les plus célèbres d’entre eux.

L'évolution au fil des ans des paradors d'Andalousie

Les années 1960 marquent la fin de la guerre civile en Espagne. Durant cette période sombre toutefois, plusieurs paradores ont été endommagés tandis que d’autres ont été réquisitionnés pour servir d’hôpitaux. Quand le conflit se termine, l’État décide de restaurer les monuments et de rouvrir ceux qui n’ont pas été endommagés.

Le boom touristique que connaît alors l’Espagne encourage les nouvelles constructions. Dans les années 1980, les établissements appartenant à la chaîne Entursa (Empresa Nacional de Turismo) rejoignent les rangs des paradores. Parmi les hôtels nouvellement intégrés, on peut citer le prestigieux Hostal de lor Reyes Catolicos, aujourd’hui le parador de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Parador Saint Jacques de Compostelle

En 1991, le comité Paradores porte le statut de société Paradores d’Espagne SA. Il s’agit aujourd’hui encore d’une entreprise autonome de l’État. Il fut un temps où le gouvernement espagnol a pensé privatiser certains établissements à cause de leur manque de rentabilité. L’idée a toutefois été abandonnée puisque depuis 2015, les bénéfices rentrent à nouveau.

Qu’est-ce qui différencie un parador d’un hôtel classique ?

Le mot parador signifie hôtel. Toutefois, il ne se réfère pas aux hôtels classiques que nous connaissons. Il désigne plutôt des établissements hôteliers qui prennent la forme de château, de monastère, de couvent, de palais … Bref, tous les paradores accueillent les visiteurs dans de majestueux monuments teintés d’histoire et surtout implantés dans des régions peu connues du pays.

En effet, derrière ces hôtels de luxe se cache une politique touristique bien rouée. Les paradores doivent être construits dans de petits villages méconnus justement pour les faire connaître aux touristes. La valorisation du patrimoine culturel, naturel, historique et artistique national est donc un autre enjeu majeur des Paradores.

Parador en Espagne

Si extérieurement, on découvre de magnifiques bâtisses à l’architecture ancienne, les paradores proposent aux visiteurs tout le confort moderne des palaces classiques. À eux seuls, leurs bâtiments séduisent les amateurs d’art et les touristes en quête de nouvelle expérience hôtelière.

Article Partenaire

Romaine

De nature curieuse, c’est en travaillant pour une agence de voyage que Romaine s’est découverte une passion pour le voyage. Ce blog est pour elle un moyen de partager ses aventures et ses coups de cœur durant ses périples à travers le Vieux Continent. Elle vous fera découvrir des endroits tout simplement fabuleux, et vous partagera de nombreux conseils pour parfaire vos futures escapades.

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

Choisissez votre pays de destination

Articles les plus lus

Les lieux à visiter en Belgique

Visiter la Belgique : les immanquables à voir et à faire

Du nord au Sud, le pays a tout pour plaire à...

Vie nocturne à Milan

Vie nocturne à Milan

Milan est une ville d’Italie et capitale de la...

La montagne de Serre Chevalier

Été comme hiver, laissez-vous tenter par Serre Chevalier

Si vous avez une préférence pour les...

La ville de San Sebastian en Espagne

Où se loger à San Sebastian ?

Étant donné que la ville de San Sebastian,...